cercle des danseurs disparus
BEN_2762.jpg

Ifrah Zerarda est un danseur hip hop autodidacte. Depuis ses premières relations avec la danse à l’école primaire, il développe un goût et une aisance pour la création. A l’âge de 21 ans, il intègre la gendarmerie pour une durée de quatre ans. Il se forme à l’ADDM à Lyon en 2003 et gère parallèlement une compagnie de jeunes danseurs, issus de quartier prioritaire, qu’il emmènera se produire à l’étranger.

Son parcours l’emmène à Toulouse en 2006 où il intègre Art Dance International. Il s’y forme en danse classique, jazz et contemporaine. Cette expérience nourrit sa danse et lui confére sa singularité : une fusion entre la danse hip hop et contemporaine.

Son univers atypique, fait l’objet de demandes d’interventions dans différentes structures toulousaines. Il collabore également avec les plus grandes écoles.

En 2015, il remporte le concours Qui est le Best en Avignon et fonde par la suite la compagnie du Cercle des Danseurs Disparus.

ll crée Ars Poetica en 2015, pièce avec laquelle il remporte quatre concours nationaux ainsi que le Concours International des Jeunes Chorégraphes en 2016.

Ces reconnaissances l’emmènent à produire sa pièce lors de plusieurs évènements en France, ainsi que sur de grandes scènes de Théâtres Nationaux comme le Théâtre de Martigues en Février 2017.

Invité, il assure la première partie de la célèbre compagnie Accrorap dirigée par Kader Attou.

Il renouvelle l’expérience au Théâtre de Fréjus la même année, pour la célèbre pièce «The Roots». Il sera également invité à se produire au CCN de la Rochelle la même année.

Ifrah Zerarda anime également des ateliers chorégraphiques à l’échelle nationale et participe régulièrement au jury de concours chorégraphiques nationaux.